Publié par Mélya et Youna

Serré, fourmillant, comme un million d’helminthes, /
Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons

"Au lecteur", Les Fleurs du Mal, de Baudelaire

Quelle genre de personne sommes nous intérieurement ? Il faut bien nourrir sa bête / La belle et la bête (Jean Cocteau, 1945)

Quelle genre de personne sommes nous intérieurement ? Il faut bien nourrir sa bête / La belle et la bête (Jean Cocteau, 1945)

Ce qui nous habite intérieurement

 

Quoi choisir entre le bien et le mal ?

Parce que dans le mal on se sent bien

On a l’impression d’être un animal

Même si nous ne sommes pas des chiens

 

La gourmandise est l’un des grands péchés

Le mal vient en nous à l’heure du goûter

On a souvent faim comme d’énormes bêtes,

Et en étant comme ça, c’est très chouette

 

Pourquoi se réduire à faire bien les choses ?

Si on peut les faire à notre manière

Exécuter ce que l’on nous impose

Ou encore devons-nous faire des prières ?

 

Le démon intérieur est-il méchant ?

Ou c’est seulement pour les enfants

Tester les limites avec des bêtises

Pourquoi on ne fait pas les mêmes surprises ?

 

Orgueil, luxure, acédie, avarice

Pourquoi les interdire si on les aime ?

Elles sont incrustées comme des cicatrices

Nous en sommes interdits dès le baptême

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :