Publié par Gravidi et Badroudine

C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent, /
Aux objets répugnants nous trouvons des appas

"Au lecteur", Les fleurs du mal, Baudelaire

La beauté du diable

La beauté du diable

 

Je vais vous parler du grand diable

Qui me susurre tous les jours

En m’enlevant tout mon amour

Comme l’animal dans son étable

 

Le diable vous fait craindre et vous commande

Noir comme l’ébène chaud comme l’enfer

Doux comme l’amour qu’il nous prend en offrande

De notre âme salement marquée au fer

 

Toujours en quête d’une grande et séduisante puissance

Vivant constamment d’une si attirante violence

Quand le diable veut une âme le mal devient séduisant

Le suivant calmement offrant la haine comme présent

 

Il vient sous forme d’amour et nous contrôle

Où le diable règne il y a la souffrance

De sa main salement répugnante il nous frôle

Emportant notre si belle et frêle âme avec aisance

 

 

 

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :