Publié par Gauthier

Nous volons au passage un plaisir clandestin /
Que nous pressons bien fort comme une vieille orange

"Au lecteur", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Derrière le voile, le plaisir à venir

Derrière le voile, le plaisir à venir

- Le plaisir auquel je ne peux renoncer : journal de ma faim -

Mon Journal à manger

 

Dès l'instant suivant le réveil délicat 

Une simple pensée compte pour moi 

Dévorer de suite, paquet par paquet 

Ô plaisir suprême de savourer 

 

Ce gras coulant sur mes doigts 

Juste cette fine tranche, et moi 

Un instant de dureté puis de fragilité 

Si je suis affamé, je ne peux me priver

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :