Publié par Romain

Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons /
Descend, fleuve invisible

"Au lecteur", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Bateaux dans un port brumeux

Bateaux dans un port brumeux

Le Mystère du port

 

Une fois encore, la nuit

S’installe entre deux heures tardives

Les eaux endormies sous l’espalme

Les cadavres sur l’autre rive

 

 

L’eau rougeâtre du petit matin

Les mouettes le ventre plein

La brume recouvrant les eaux

Et les cris des matelots

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :