Publié par Jeanne et Lindsay

Ainsi qu'un débauché pauvre qui baise et mange /
Le sein martyrisé d'une antique catin /
Nous volons au passage un plaisir clandestin /

"Au lecteur", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Même la nuit l'on peut nous voir

Même la nuit l'on peut nous voir

Je sentais contre moi sa peau tellement douce

Il était six heures, nous étions très fatigués

Je ressentais en moi beaucoup de complaisance

Je devais partir, le jour allait se lever

 

C'était une très belle nuit à ses côtés

J’aperçus une lumière se rapprocher

Je me sentais mal, et je me mis à rougir

Il y avait quelqu'un, là, je devais m'enfuir

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :