Publié par Noémie

Tes yeux creux sont peuplés de visions nocturnes

"La Muse malade",Les Fleurs du mal, Baudelaire

Du rêve au cauchemar

Du rêve au cauchemar

 

Dans mon lit, au crépuscule

Et voilà que tout bascule

Rêve si clair devient éclair

Une immersion dans le tonnerre

 

Un souvenir du monde réel

Ces images si belles

Un voyage inexistant

Plein changement d'espace temps

 

Un sommeil mis sous emprise

Toutes les formes se détruisent

Mon espérance, sans pitié,

Que je ne pourrais oublier

 

Magnifique rêve terminé

Le cauchemar a commencé

Horreur, tristesse et tourment

Cela débute maintenant

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :