Publié par Sabrina et Priscilla

Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Éternel et muet ainsi que la matière.

"La Beauté", Les Fleurs du Mal, Baudelaire

La Faucheuse

La Faucheuse

 

Nymphe au regard sombre

Je souris dans le noir

Étreignant ma mythique et funèbre faux

Voyant l’homme contempler ma beauté

 

Beauté illusoire

 

Je trouve la Beauté là, où

Tu ne vois que la mort

Et je n’éprouve aucun émoi

A faucher vos âmes corrompues

 

Toi pauvre mortel

Envoûté par ma physionomie

Tu veux toucher le ciel

 mais vois comme je t’offre mon Paradis

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :