Publié par Badroudine

Je m’avance à l’attaque, et je grimpe aux assauts,
Comme après un cadavre un chœur de vermisseaux

"Je t'adore a l'égal de la voûte nocturne", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Ode à la guerre

De mon épée sacrée je suis prêt à charger 

Tous ces corps appartenant à ces vils barbares

Leurs cœurs je vais transpercer sans aucune pitié

Ma haine nourrie de sang devient une mare 

 

Aujourd'hui nous avons perdu bien des assauts

Notre défaite marquera notre âme au fer rouge 

Feu d'artifices, canons, sont pour moi si beaux !

A l'intérieur de nous, seule la rage bouge  

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :