Publié par Audrey

Beauté démoniaque

Et je chéris, ô bête implacable et cruelle !
Jusqu'à cette froideur par où tu m'es plus belle !

"Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Tu me fuis mais tu m'éblouis
Ô démon scotché à mon cœur
Tel un ouragan tu m'apeures
Tué par ta sorcellerie

Depuis que je t'ai rencontrée
Tu me rejettes, me maltraites
Pourtant tu restes dans ma tête
Ta beauté m'a fait chavirer

Car, Lucifer du crépuscule
Je suis, malgré ta froideur
Envouté et admirateur


 

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :