Publié par Romain

L'Amour est assis sur le crâne
De l'humanité

"L'amour et le crâne", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Le sentiment de perdition

Le sentiment de perdition

Toi qui annonces bonheurs et espoirs

Tu sèmes malheurs et cris dans les squares.

Toi qui fais tourner rose le sang 

Des corps ivres à peine remuant ;

 

Toi qui émets rumeurs et poisons,

Expectant des râles comme d’une prison

Ô Amour, tu es le pire des mirages

Tu miroites, promets et ne délivres qu’orages !

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :