Publié par Yvon

Ils célèbrent la Mort, vous chantez le Réveil ;

"Le Flambeau vivant", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Le début face à la fin

Devant leur savoir, nous nous inclinons

Sans pour autant comprendre ce que nous disent

Ces personnes âgés. Oui vous, mesdames et messieurs, 

Qui nous bourrez le crâne avec vos leçons

 

Pendant qu'eux poussent leurs dernières années 

D'autres croquent la vie à pleine dents 

Sans se soucier du lendemain 

Car vieillir ne les intéresse pas 

 

Savourant leurs ultimes années à l’écart du tumulte

Portés par leurs ancestrales habitudes

Ils ne font plus rien 

 

Eux célèbrent leurs retraites. Nous gagnons notre réussite 

Sans pour autant... ô non – ô gratitude  

Oublier ce qu'ils ont fait pour nous !

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :