Publié par Fanny et Emma L.

Le journal de Marie

Elle a encore ri et m'a dit qu'elle avait envie de voir un film avec Fernandel.

L'étranger, d'Albert Camus - Chapitre 2

      Cher journal,

 

      Aujourd'hui, j’ai eu envie d’aller me baigner à l’établissement de bains du port. J’étais dans l’eau et j’ai aperçu Meursault, un ancien collègue de travail qui me plaisait beaucoup à l’époque. Il n’avait pas changé du tout : son beau regard qui me déstabilise toujours autant, sa voix rauque, son allure svelte et sa démarche lente. Il m’a vue et m’a rejointe. Il m’a aidée à monter sur une bouée et m’a effleuré la poitrine. Lorsque je me suis retournée vers lui, je ne voyais presque rien, j’avais les cheveux dans les yeux, ce qui m’a beaucoup fait rire. Il s’est hissé sur la bouée pour mon plus grand plaisir. Il était si collé à moi que je pouvais sentir un mélange de son parfum et d’eau salée. Nous sommes restés comme ça, l’un contre l’autre pendant quelques instants. J’aurais voulu que cela dure des heures, j’étais si bien. Puis je l’ai senti bouger, à mon grand regret. Je me suis alors demandé s’il était si bien que ça, près de moi. A mon grand soulagement, il a posé sa tête contre mon ventre. Nous sommes restés très longtemps sur cette bouée. Je sentais le soleil taper sur ma peau. J’ai plongé d’un coup, je voulais nager et surtout me rafraîchir. Meursault m’a suivie et m’a saisie par la taille. Nous avons nagé tous les deux. Je riais aux éclats. Pendant que nous nous séchions, il m’a invitée au cinéma le soir. J’étais flattée par sa proposition. J’ai ri et lui ai fait part de mon envie de voir un film avec Fernandel.

      Lorsque nous étions en train de nous rhabiller, je fus surprise de voir qu’il portait une cravate noire. Était-il en deuil ? Je le lui ai demandé et il m’a répondu que sa mère était morte. Je lui ai alors demandé quand cela était arrivé. Il me répondit « depuis hier ». Je crois avoir eu un mouvement de recul mais je n’en suis pas certaine. Comment pouvait-il avoir envie d’aller voir un film au cinéma alors qu’il était en deuil ? J’ai trouvé cela étrange et je suis toujours de cet avis à l’heure où j’écris. Le soir, je me suis forcée à ne plus y penser, même si cela me perturbait. Le film était amusant. Ma jambe était collée à la sienne ce qui, je reconnais, était très agréable. Ce qui m’a moins plu en revanche est qu’il me caressait la poitrine. Je n’ai rien dit mais cela m’a un peu gênée. Après tout nous ne sommes pas en couple ! A la fin de la séance il m’a embrassée, enfin essayé… j’ai accepté de venir chez lui. Le lendemain, je me suis réveillée dans son lit, près de lui. Il dormait toujours à poings fermés. Il ronflait un peu. Il est vraiment attendrissant lorsqu’il dort. Je ne dis pas qu’il ne l’est pas lorsqu’il est éveillé mais je le trouvais encore plus mignon. Je devais aller chez ma tante alors je suis partie et je l’ai laissé dormir.

      Des questions me trottent à présent dans la tête. Tient-il vraiment à moi ? Cela ne va-t-il pas trop vite entre nous ?

Tag(s) : #l'étranger S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :