Publié par Enzo

L'homme au balcon (1800) - Gustave Caillebotte (peintre impressionniste)

L'homme au balcon (1800) - Gustave Caillebotte (peintre impressionniste)

Après le déjeuner, je me suis ennuyé un peu, et j'ai erré dans l'appartement.

L'étranger, Camus - Chapitre 2

      Ma chambre donne sur la rue principale du faubourg. Aujourd'hui le ciel était bleu clair et le soleil jaune, aucun nuage n’était à l'horizon. L'après midi était beau, aussi beau que la veille, avec Marie. Je me demandais où en était maman à ce moment-là, si l'enfer et le paradis existent vraiment et si oui, de quel côté elle était. L'après-midi était si beau, cependant les pavés étaient gras, les gens rares et pressés encore.

      C'était des familles allant en promenade. Il y avait deux petits garçons en costume marin, je les trouvais immondes, la culotte au dessous des genoux, un peu empêtrés dans leur vêtements raides. Il y avait également une petite fille avec un gros nœud rose et des souliers noirs vernis, son visage était aussi fin que celui de Marie. Derrière eux, une mère, énorme, en robe de soie marron, elle me faisait penser à maman. Il y avait le père, un petit homme frêle que je connaissais de vue, je pensais que c'était Raymond, mon voisin du dessus, mais visiblement, en regardant de plus près je me rendis compte que ce n'était pas lui car il avait un canotier, un nœud papillon et une canne à pêche à la main. Raymond ne se serait jamais arrangé avec ces accessoires. En voyant ce petit homme avec sa femme, démesurée à son bras, je compris pourquoi dans le quartier on disait de lui qu'il était distingué.

      Un peu plus tard, je vis de jeunes gens aux cheveux laqués, cravate rouge et le veston très cintré. Je ne savais pas s'ils étaient à la mode mais je trouvais leur accoutrement ridicule. J'ai pensé qu'ils allaient au cinéma car ils partaient tôt. Après ces personnages la rue est devenue très calme et le ciel était pur comme l'eau. Sur le trottoir d'en face, le vieux et gros marchand de tabac a sorti une chaise, l'a installée devant une grande porte rouge, et l'a enfourchée en s'appuyant de ses deux bras sur le dossier. 

Tag(s) : #l'étranger S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :