Publié par Enora K. et Clara R.

Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. /
Ce n'est pas de ma faute, je n'avais pas à m'excuser.

L'étranger, Albert Camus - Chapitre 1

Un dernier mot

          Maman, ce matin j'ai reçu un télégramme venant de l'asile, m'apprenant ton décès : « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. »

          Maman, la vie m'a appris qu'on ne peut pas souvent contrôler ses émotions, c'est ce qui m'est arrivé, je n'ai pas su maîtriser les miennes lorsque la vie a décidé que tu nous quittais. J'ai pu être injuste envers toi : quand on m'a annoncé ton décès, j'ai fait comme si de rien n'était, je n'ai montré aucune de mes émotions, j'ai fais comme si tout allait bien. Mais j'ai tant bien que mal décidé de venir à ton enterrement, je ne paraissais pas ému mais plutôt ennuyé par ce qui t'était t'arrivé. Pour être là, j'ai demandé deux jours de congés à mon patron, il ne pouvait pas me les refuser avec "une telle excuse", mais en demandant ces jours mon patron n'avait pas l'air content. Je lui ai alors dit que ce n’était pas « de ma faute».

          Je sais qu'on a pu remarquer que ça ne m'avait pas touché mais j'ai quand même été affecté. Oui, maintenant que tu n'es plus là, je trouve que l'appartement paraît bien plus vide, même si ça m'ennuyait de te rendre visite le dimanche. Je le faisais quand même. J'ai voulu me débarrasser de toi au plus vite en te mettant à l’asile mais si tu savais à quel point je le regrette ; j'en suis tout à fait désolé. J'ai été invité chez Céleste et... il paraissait bien plus triste que moi.

          Pendant la veillée j'ai discuté avec tes amis, et en parlant avec eux j'ai pu voir qu'ils étaient très attachés à toi. Le jour de ton enterrement j'étais si fatigué, les émotions m’échappaient. Après l'enterrement j'ai enfin pu rencontrer ton ami et nous avons pu discuter de votre histoire très touchante. Beaucoup de personnes m'ont fait part de mon attitude en pensant savoir mieux que moi comment me comporter face à cette nouvelle, où l’on m'apprend que tu nous as quittés. Je retiens une chose, c'est que tu avais des amis sincères, qui étaient tous touchés autant les uns que les autres.   

          Je regrette énormément de m’être comporté comme ça, tu ne peux pas savoir à quel point. Mais je m'en excuse, je suis désolé maman. Pour essayer de me faire pardonner, j'ai décidé de venir te rendre visite une fois par mois au cimetière, ça ne rattrapera pas mon absence, mais ça pourra te prouver que je regrette. Je veux désormais être plus présent pour toi.

           Je t'aime maman.

 

 

 

Tag(s) : #l'étranger S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :