Publié par Max

Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l’ivrogne,
Comme aux vermines la charogne,
— Maudite, maudite sois-tu !
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire ! /
— Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,

"Le vampire", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Vampire

Echappez donc aux vampires, à l'air qu'ils respirent

Comme rencontre rien n'est pire.

De leurs amants ils pompent le sang

Restez d'eux, loin, bien distants...

Pour l'éternité ils sont à présent enfermés

On ne pourra pas nous accuser de duplicité.

Dans la nuit pourtant, le sang se répand

Ô dans de séduisantes veines étrangères

Et c’est le vampire, gourmet, qui gère,

Ces temps fastes, ivres morts, où se boivent le sang.

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :