Publié par Tahamida

L'Ami abstrait

Insomnie, es-tu l’âne en peine
De Buridan – ou le phalène
De l’enfer? – Ton baiser de feu
Laisse un goût froidi de fer rouge…
Oh! viens te poser dans mon bouge!…
Nous dormirons ensemble un peu.

"Insomnie", Les Amours jaunes, Tristan Corbière

Avec ce simple poème, on veut te dire merci 

Mélodies de tes paroles qui – nos douleurs – savent soigner

Inculque-nous ce « plus tard » aux lueurs éthérées 

Montrons au monde la belle personne que l'on sait

Aligne l’imaginaire et le vrai du plus charmant des traits

Gravons ton blase dans nos cœur et nos idées

 

Insérons dans nos tristesses des instants-étoiles

Nimbe le soir d'astres, chante soleil et pluie

Allume des étoiles là où sombre est la nuit 

Imparfait fut ce temps où tu n'étais aussi 

Tu ris quand d'autres pleurent

Pourtant mon Ami tu endures aussi

 

J'aurai tant aimé te dire, à toi

À l’ombre qui me donne le sourire : 

« Ami tu resteras »

Même si tu ne le sais pas

Or je le sais, tu n'existes pas

 

Tag(s) : #poésie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :