Publié par Nabil

 

 

Jeunes VS Vieux

Il avait été nommé par les jeunes, et le parti des jeunes le soutenait ; mais il y avait le parti des vieux.

La Grande Peur dans la montagne - Charles-Ferdinand Ramuz (1926) Chapitre 1

        Je suis assis à écouter le discours du président, à la réunion générale. L'atmosphère est tendue entre les jeunes et les vieux, car le président est du parti des jeunes avec l'idée que la peur qui ronge le peuple n'est qu'une sottise et que l'utilisation de toutes les ressources en herbes de la région pourraient nourrir septante bêtes, ce qui réglerait la crise économique de la commune.

      Le président, ayant été choisi par les jeunes, n'avait pas l'accord des vieux qui, eux, croyaient à l’existence d'une vie inconnue dans la montagne qui les terrorise depuis des années, d’après les témoignages connus depuis vingt ans. C’est cela qui oppose les vieux aux jeunes. Les votes effectués sont déséquilibrés : les jeunes prennent le dessus numériquement. En ce qui me concerne, je ne sais ni de quel camp je suis, ni la raison pour laquelle les vieux et les jeunes sont si obstinés par leurs idées, mais je penche vers le point de vue du président car la commune aurait sans doute une économie florissante en utilisant ces terres. D'un autre point de vue, les personnes âgées ont sans doute raison.

       Je suis confus car j'ai voté pour  le parti des jeunes mais je sais qu'au fond les vieux ont raison : il y a des années qu’il y a des morts, ce qui fonde les récit des anciens.

      Le débat continue, et se termine. Le président a gagné : les négociation ont commencé. Cinq hommes sont volontaires pour aller vérifier l'état des terres et y amener les bêtes en sécurité. J’espère juste que les jeunes avaient raison et que les terres sont sûres…

 

Tag(s) : #récit S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :