Par Diego

Je m'effare toujours que l'eau coule, incessante,
Et l'immobilité sans trêve d'un canal
M'apaise. Je reviens. J'entreprends la descente
[...]
Puis l'horizon prend feu comme sur un déclic,
Mais déjà la nuit grimpe à légères échelles :
C'est le rouge barbare où, dans les bois de Chelles,
S’éteignit le dernier regard de Chilpéric.

"La Marne à Chelles", HORS LES MURS, Jacques Réda (1982)

Le quartier de l'Arche Guédon, à Torcy (77200) en Seine-et-Marne, près de Chelles, à l'est de Paris, après Noisy-le-Grand

Le quartier de l'Arche Guédon, à Torcy (77200) en Seine-et-Marne, près de Chelles, à l'est de Paris, après Noisy-le-Grand

La grande toiture métallique, semblable
À un grand ciel de fer, recouvre le parking
Du quartier banlieusard de l'Arche Guédon,
Même s'il bloque chaque rayon de soleil

Je gravis donc les escaliers, passant par la
Médiathèque du quartier, pour arriver
Près des commerces de la place principale
Où se situent l'épicerie Lee, et bien d'autres !

Encore des escaliers, et voilà la route 
Le chant grinçant des moteurs me berce âcrement 
C'est ainsi que je me retrouve face à des
Immeubles, qui se dressent devant mon visage

J’atterris – là – au Square des Gradins, et là 
Encore, les immeubles m'entourent : j’examine
L'air plus oppressé qu'avant, comme s'ils étaient
En train de m'espionner, me scruter de haut

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :