Publié par Maïwenn

Le bal du Moulin de la Galette - Auguste RENOIR (1876)

Le bal du Moulin de la Galette - Auguste RENOIR (1876)

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! — On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête…
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête…

"Roman", Rimbaud - Cahier de Douai (1870)

Le mirage

 

Dix-sept ans et on quitte l'adolescence

C'est par cette étape-là que l’on mûrit

On se sent libre avec énergie

De vivre avec trop d'imprudence

 

On se donne une image et un rôle

Qui nous fait devenir un personnage

Dévoyée, la comédie du mirage !

Avec outrance de plusieurs alcools

 

Folies et excès s'éprouvent au temps enivrant

Oh les belles soirées d'été envoûtantes

Aux salles étincelantes, palpitantes !

Qui nous fait perdre la tête tout en fuguant

 

Audacieux sentiment invulnérable

Comme un vagabond, je m'émerveille

Où règnent champagnes et demoiselles

Profitant du cher amour impayable

 

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :