Publié par Lindsay

Pensées d’un traître

La mort le connaît bien, mais n’en a plus envie…
Recraché par la mort, recraché par la vie,
Ça mange de l’humain, de l’or, de l’excrément,
Du plomb, de l’ambroisie… ou rien — Ce que ça sent. —

« Le rénégat », Les Amours jaunes, Tristan Corbière

Je ne crois plus à mon avenir 

Car en pensée, tout peut me nuire.

Ma famille, ni même mes amis,

Ne croient plus au tournant de ma vie.

 

Leur sagesse et leur argent 

Ne m’ont jamais apporté tant

Qu’apprendre à choisir entre subir et assumer

Pour ne plus revivre le passé.

 

Je n’ai plus aucun autre choix 

Que de tout faire reposer sur moi. 

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :