Publié par Lenny

Des personnes  sans abri

Des personnes sans abri

J’endure
Froidure
Bien dure.
La chanson du pauvre diable.

Ohé ! rangez-vous qu’on se chauffe !
— Il ne te manque plus que d’enfourcher le foyer ! Ce drôle a les jambes comme des pincettes. 

"Les gueux de nuit", Gaspard de la nuit, Aloysius Bertrand

Les miséreux généreux

 

- « Vite, chauffons-nous ! Avant que l’on nous chasse encore une fois.

- Minute ! Je cherche un dîner pour le misérable que l’on a croisé de l’autre côté de la ruelle !

 

- Avons-nous assez pour trois, cher ami ? 

- J’en doute, mais nous n’allons pas le laisser mourir de faim tout de même !

 

- C’est un joli geste que vous nous faites là!  - Savez-vous que les plus démunis sont les plus généreux ! - Et je doute que cela soit positif.

 

- Hélas! C’est une triste vérité que nous avons là.   - Il faut bien connaître la misère pour savoir comment aider son prochain...

 

- Je cherche avec vous. 

- Voilà qui devrait faire l’affaire, un amuse-gueule que l’on m’a donné ce matin.

- Je lui apporte ceci!

 

- Vite! Il ne faudrait pas que l’on se fasse prendre. 

 

- Me voilà de retour du bidonville d’à côté.  - Ce jeune m’a l’air d’être en fugue ; cela me rappelle ma jeunesse ! »

 

 

Tag(s) : #poésie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :