Publié par Tiago

Voeu secret

Les moines tondus se promènent là-bas, silencieux et méditatifs, un rosaire à la main, et mesurent lentement de piliers en piliers, de tombes en tombes, le pavé du cloître, qu’habite un faible écho.

"La cellule", Gaspard de la nuit, Bertrand

La lumière céleste sortant des vitraux

Éblouit leur immense et bel esprit

Dévoile leur visage et leur vie

Les bénit de la splendeur de la Sainte Eau

 

Sous le regard divin du Saint-Esprit

Observe-moi ; entends mes prières

Ô Mon Dieu enseigne-moi l'Évangile

Efface, pardonne, tous mes péchés d'hier.

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :