Publié par Louane

Couverture du livre de Johann Christoph Arnold

Couverture du livre de Johann Christoph Arnold

Noirs dans la neige et dans la brume,
Au grand soupirail qui s’allume,
Leurs culs en rond,

À genoux, cinq petits, — misère ! —

"Les effarés", Rimbaud, Cahier de Douai (1870)

Un tour de passe-passe et le passant n'a plus d'argent                                           

Malhonnêtes, peut-être, mais débrouillards sont ces enfants                               

Inadmissible ?

 

Ces trois frangins furent frappés par la dureté de la vie                                               

Les soirs, ils les passent devant ce restaurant, enviant le rire des familles         

Incorrigibles ?

 

Abandonnés à quelques années seulement   

Ces minos attendent toujours le retour de leur maman                                               

Naïfs ?

 

Ces enfants ont arrêté de vivre pour survivre

Leur vie est un torrent figé sur une rive                                                        

Nous devrions tous être admiratifs !

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :