Publié par Noal

Illustration © Noal

Illustration © Noal

Ce type est un TRÈS grand malade, les psychiatres sont fous de l'avoir laissé passer en jugement. Il se contrôle, il contrôle tout, c'est comme ça qu'il tient debout, mais si on se met à le titiller là où il ne peut plus contrôler, il va se fissurer devant tout le monde et je vous assure, ça va être épouvantable.

L'Adversaire - Chapitre 4 - Emmanuel Carrère

       Ma maman c'est la plus belle. Elle est très grande et elle a de longs cheveux blonds qui lui tombent sur les épaules. C'est elle qui vient me chercher moi et Alan à l'école pour nous faire à manger.
      Ma maman elle est amie avec tout le monde, elle vient toujours aux sorties de l'école et apporte des gâteaux aux voisins. Parfois le weekend elle part quelques heures, mon papa il dit qu'elle va aider les gens qui dorment dans la rue. Moi je lui fais confiance parce que ma maman elle sait régler tous les problèmes, même ceux des inconnus et des adultes.

      Ma maman elle nous tient toujours la main quand on se promène, mais aujourd’hui Alan a fait une bêtise. Il a cassé une assiette et elle lui serre la main trop fort. Ses ongles ils sont devenus très longs et très pointus, comme les griffes des lions à la télé. Et ma maman elle parle très fort, sa voix est grave et puissante, comme un rugissement. Ses griffes sont plantées dans les mains d’Alan parce qu'elle ne veut pas qu'il bouge.

      Maman quand elle parle ses lèvres ne remuent presque pas, mais aujourd'hui sa bouche est immense. Sa mâchoire se déforme comme une gueule de chien et ses dents deviennent aussi longues que celles d'un loup. Ses yeux sont devenus rouges et quand elle regarde les passants, son regard les paralyse comme ceux d'un serpent. Moi je ne la regarde pas dans les yeux car je ne veux pas être en pierre comme les autres. Je n'arrive pas à comprendre ce qu'elle dit car sa langue est fourchue et l'air siffle entre ses crocs.
      Ma maman elle n'est jamais en colère, c'est sûrement le monstre qui est énervé. Sa peau est rouge comme le diable, ses cheveux sont dressés en pique sur sa tête. Son visage est creusé et bossu de partout, on y voit des montagnes et des rivières. J'aperçois même des flammes sortir de la gueule de la créature qui brûle le corps d'Alan.

       Le monstre nous fait peur. Le monstre il lui fait mal. Mal aux mains où ses griffes sont plantées, mal aux oreilles qui écoutent ses rugissements, mal au corps qui brûle de ses flammes, et mal à la tête où il abat son pieu. Tous les passants ils sont pétrifiés par son regard, et moi et Alan ont est bloqués.
       Ma maman quand elle est revenue, elle a peut-être eu peur du monstre elle aussi, mais elle n'a pas pleuré une seule fois en nous ramenant à la maison. Alan il a beaucoup pleuré, mais sur le chemin du retour il n'a rien dit. Ses larmes elles sont toutes rouges mais ça n'a pas l'air de le déranger. 

       Moi, je suis allé dans ma chambre pour jouer.

       Ma maman, elle a couché Alan dans son lit pour qu'il dorme.

 

Tag(s) : #récit S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :