Publié par Agathe

Voyage en thébaïde

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J'allais sous le ciel, Muse! et j’étais ton féal ;
Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées !

Rimbaud , Le Cahier de Douai, "Ma bohème"

Enivré par mon errance 

J’accélère pas à pas 

Redécouvrant le plaisir de la distance 

Accompagné d'un vent délicat 

 

Les images défilent en carrousel  

Caressant les grains du sablier 

Ma solitude est si belle

Such a great luxe inégalé

 

Plongé dans mon évasion solitaire 

Je rattrape le soleil qui s'élève 

Rien ne saurait me distraire 

Privilège du marcheur qui rêve 

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :