Publié par Yvon

Nuit classique

— J’ai le nez gelé ! — J’ai les grêves rôties ! — Ne vois-tu rien dans le feu, Choupille ? — Oui ! une hallebarde. — Et toi, Jeanpoil ? — Un œil.

"Les gueux de la nuit", Gaspard de la nuit, Aloysius BERTRAND

Dans la nuit sombre et glaciale

Deux silhouettes ressortent 

Éclairées par la lune brillante 

Qui souligne la misère des loques

 

L'un dit à l'autre :

- J'ai les pieds gelés par le froid

J'ai les mains rongées par la corne, la saleté 

 

L'autre lui répond :

- Essayons d'allumer un feu pour nous réchauffer 

En attendant l'aube et la chaleur de la journée 

 

Ce fut le déclenchement d'une nuit classique 

Pour ces deux gueux de la nuit 

Qui firent profit du froid crépuscule

Pour rêver et contempler le ciel 

 

Tag(s) : #poésie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :