Publié par Jeanne P.

Sweet Aria in L.A.

Ses provisions lui manquèrent quand il fut en Hollande ; mais ayant entendu dire que tout le monde était riche dans ce pays-là, et qu’on y était chrétien, il ne douta pas qu’on ne le traitât aussi bien qu’il l’avait été dans le château de monsieur le baron, avant qu’il en eût été chassé pour les beaux yeux de Mlle Cunégonde.

Candide (1759), Voltaire

         Nous sommes le mercredi 10 juin et Aria rêve d’aller à Los Angeles, car une amie lui a dit que la gastronomie américaine y était excellente. Aria prend immédiatement son billet d’avion pour le 15 juillet car son amie bien avisée lui a conseillé de voyager durant cette période, c’est beaucoup moins cher.

      Le 15 juillet Aria se rend à l’aéroport. Lorsqu’elle atterrit à Los Angeles, elle commence par déposer ses bagages à l’hôtel que son amie lui a conseillé, il est très beau et apparemment pas trop cher. Elle se met en route pour aller goûter à cette fameuse gastronomie américaine. Elle entre dans un restaurant nommé « Mc Donald’s ». Elle commande son repas, et quand il arrive à sa table, elle le mange en dix minutes à peine. Avant de partir, elle croise une serveuse et lui dit « - Vous direz à votre chef que c’était excellent ! » Il semble bien évident que l'american junk food est excellente.

     En sortant du restaurant, elle prend la décision d’aller se promener. Elle aperçoit une voie piétonne où elle peut marcher tranquillement. Plus loin, elle rencontre un américain très gentil, elle sent qu’elle va devenir ami avec lui. Elle a la sensation que cet homme l’aime bien. Quand l’homme lui bande les yeux, elle est convaincue qu’il va lui faire une surprise. Qu’ils sont gentils ces américains ! Une fois arrivé chez le surprenant inconnu, ça sent l’eau de javel. Attentionné en plus, il a fait le grand ménage avant de m’accueillir ! Oui c’est ça, il a fait le ménage pour toi Aria…

     L’homme s’en va et, quelques minutes plus tard, Aria, qui a toujours les yeux bandés, entend l’homme revenir. Il retire le bandeau des yeux et lui dit qu’il faut qu’elle suive les instructions à la lettre sinon ça pourrait mal se passer. Trop bien, encore une surprise !

     Si tu savais Aria… L’homme la laisse de nouveau seule. Aria se sent comme une petite fille qui attendrait le père Noël avec ses cadeaux. Elle a le sentiment que cet homme est bienveillant, exotique – un américain, quoi ! –, alors elle ne tente pas de s’échapper ou d’appeler quiconque. L’américain revient avec un cup cake aux myrtilles, mais pas que… Aria le mange sans hésiter, et sent un goût bizarre. C’est sûrement une spécialité locale, comme ce fameux restaurant, « Mac Do ». Quelques minutes passent et Aria s’endort comme un bébé, pour ne plus jamais se réveiller.

 

Tag(s) : #candide S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :