Publié par Tahamida

Ma première console

C’est à Louise que j’ai dû la sécurité quotidienne. Elle m’habillait le matin, me déshabillait le soir, et dormait dans la même chambre que moi.

Mémoire d'une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir

    Je suis né un 9 février en Île-de-France, mais j’ai vécu la majeure partie de ma vie à Marseille.

    Le soleil en plein mois de décembre, la fête au quartier le jour de l’Aïd, de tout cela je me souviens.

    Étant l’ainée d’une grande fratrie, je me souviens de l’évolution de chacun. Je me souviens de nos disputes, de nos bagarres, avec mes frères, souvent pour des choses futiles, comme par exemple savoir qui serait la prochaine personne à jouer à la PlayStation2.

    Les souvenirs avec cette console sont nombreux, mais les plus marquants sont liés à la joie que nous ressentions lorsque que la carte SD avait enregistré les parties de la veille.

    Cette console est arrivée à la période de Noël, à l’époque elle était populaire auprès de tous les jeunes. Tout le monde la voulait, donc après des mois d’attente, et une réduction à Carrefour, nous l’avions eue !

    Là ont commencé les nuits blanches à essayer de passer les niveaux supérieurs de nos jeux préférés. Nous faire attraper à des heures tardives, jouant toujours à la PlayStation, était devenu habituel pour notre mère, qui nous punissait de privation de console le lendemain. Je me rappelle aussi des techniques de mon frère pour faire marcher un cd rayé, qui était de mettre du déodorant sur le cd, ce qui la plupart du temps ne marchait pas ! Au fil des ans, la console était de moins en moins utilisée et convoitée par notre fratrie. Néanmoins les souvenirs passés avec la merveilleuse machine de notre enfance sont nombreux, et toujours joyeux dans notre mémoire.

 

Tag(s) : #autobiographie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :