Publié par Malik

Partir loin

À sept ans, il faisait des romans, sur la vie
Du grand désert, où luit la Liberté ravie,
Forêts, soleils, rios, savanes !

Les Poètes de sept ans, Rimbaud , Cahier de Douai

Loin de tout, du stress comme de la boue,

Enlisé, comme à jamais bloqué.

Comment sortir de cet endroit agité ?

Est-ce possible de s’en sortir debout ?

 

Les rêves se rapprochent, se concrétisent,

Pourrais-je un jour arrêter mes bêtises ?

Plus j’avance, plus les autres me devancent,

Peut-être car ils sont partis en avance ?

 

Vais-je les rattraper ? Suis-je condamné au poste dernier ?

Tant de questions se posent dans l’adolescence

Je me livre en toute transparence

Tout le monde passe-t-il par cette étape embrouillée ?

 

Je rêve de m’évader, sans jamais me retourner

Allez de l’avant, sans perdre mes sentiments,

Ne pas me perdre dans la vie paraît si compliqué

Vais-je sombrer comme tant d’autres l’ont fait ?

 

Tag(s) : #poésie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :