Publié par Maïwenn

Règles de vie

La journée commence, et jusqu'à l'instant de gagner ta chambre, tu n'auras aucun répit. Le ménage, les repas, les vaisselles, le linge à laver et repasser, l'eau à aller chercher pour vous et parfois les bêtes...

Lambeaux, Charles Juliet

          C'est dans la lueur matinale que je sors de chez moi pour me rendre à mon école, à cent mètres de la maison. Je prends à pied une colline sombre et pentue, pour ensuite voir apparaître un doux lever de soleil. Je me rends, comme chaque matin, à 9h devant la porte d'entrée immense, de couleur bleu très intense, de l’école primaire.

      L’école, et l’après-école, ce sont des souvenirs...

     Une fois mes journées achevées, les règles de la maison entrent en jeu. Pour commencer vider le lave-vaisselle aux jours impairs, car depuis deux ans peut-être avec mon grand-frère, on se partage les jours de la semaine avec "pair", pour lui, et "impair" pour moi. Puis mettre la table, passer l'aspirateur... et j'en passe.

    Plus tard, lorsque je me retrouve chez mes grands-parents pour les vacances, plus de règles. Mais ce n’est pas pour autant que ne fais rien. J'exprime ma politesse en leur proposant mon aide pour les nombreuses tâches ménagères, car j'ai de l'empathie, et de la compassion pour mon entourage.

   Même en vacances, les règles de vie sont présentes, mais elles se font moins ressentir grâce à la chaleureuse ambiance des campings. La vaisselle est à faire, ici aussi. Et bien évidemment il y a un couvre-feu, parce que c'est bien de traîner tard le soir, et de faire la fête, mais il y a des limites à tout. Les règles, c’est partout.

 

Les règles de vie sont plus légères en vacances

Les règles de vie sont plus légères en vacances

Tag(s) : #autobiographie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :