Publié par Raphaël M.

Eliott, alias Patrick

Eliott, alias Patrick

Minet-Chéri, tu ne dormais pas? On t'avait donc mal couchée ?... L'araignée est dans sa toile, je suppose. Mais viens voir si ma chenille est endormie. Je crois bien qu'elle va devenir chrysalide, je lui ai mis une petite caisse de sable sec.

Colette, La maison de Claudine

       Voilà déjà onze années qu’une bête m’accompagne dans les plus merveilleux moments de ma vie. Son nom est Eliott, mais avec mon frère nous le surnommons Patrick, il a onze ans.

     Notre canidé ressemble à une vache, malgré sa petite taille. Il est tout de même gras comme un moine. Il se distingue grâce à ses multiples tâches marron sur son manteau blanc. Il en possède deux, une autour de chaque œil. Pour approfondir ces présentations, je peux ajouter qu’il a été victime d’une malformation rotulienne apparemment assez fréquente chez les chiens du même gabarit. À la naissance, il avait un jumeau siamois à la queue, et par conséquent il a une petite queue.

     Avec ce chien j’ai vécu de nombreuses histoires tant heureuses que tristes. Je me rappelle la fois où il a été porté disparu, il s’était enfui et nous avons dû passer la nuit sans lui. Finalement, une connaissance l’a retrouvé à l’autre bout de la ville. C’était le premier, mais aussi le dernier moment, où mon stress était à son extremum.

     Contrairement à l’événement précédent, il y a eu beaucoup plus de moments de joie et de tendresse, et je ne saurais tous les raconter. Il y en a tout de même plusieurs qui m’ont marqué plus que les autres, comme par exemple la première fois où il est arrivé chez moi. Il était effrayé, minuscule et adorable. Ma sensation ce jour-là était assez floue, je ne savais pas quoi penser, je me demandais si nous allions le garder ou pas.

     Il s’est produit un événement tout récent cet été, il a brièvement retrouvé ses parents après dix ans de séparation. Le père, très âgé, a treize ans, la mère aussi d’ailleurs. Seule différence, la mère a perdu la vue à cause de la vieillesse. Malgré tout, ce fut un moment assez spécial que nous ne revivrons pas d’ici tôt.

     Son plus gros défaut est une nonchalance débordante. En effet, il dort toute la journée, même s’il aime sortir. Un de ses défauts est de manger n’importe quoi, il vole même notre nourriture. Après, il a surtout des qualités : il est très tactile, il aime beaucoup les gestes d’affection ; il est intelligent, certes pas tout le temps, mais il l’est quand même ! Enfin, je tiens à dire que si je ne l'avais pas rencontré, ma vie n’aurait sans doute pas été la même. 

 

Tag(s) : #autobiographie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :