Publié par Max

La société idéale

Vingt belles filles de la garde reçurent Candide et Cacambo à la descente du carrosse, les conduisirent aux bains, les vêtirent de robes d’un tissu de duvet de colibri ; après quoi les grands officiers et les grandes officières de la couronne les menèrent à l’appartement de Sa Majesté au milieu de deux files, chacune de mille musiciens, selon l’usage ordinaire. Quand ils approchèrent de la salle du trône, Cacambo demanda à un grand officier comment il fallait s’y prendre pour saluer Sa Majesté : si on se jetait à genoux ou ventre à terre ; si on mettait les mains sur la tête ou sur le derrière ; si on léchait la poussière de la salle ; en un mot, quelle était la cérémonie. « L’usage, dit le grand officier, est d’embrasser le roi et de le baiser des deux côtés. »

Candide (1759), Voltaire

       La société idéale serait une société où les gens seraient propres, disciplinés et prendraient soin les uns des autres avec une éducation stricte.

      Les véhicules fonctionneraient à énergie renouvelable et non fossile. Les célibataires sans attache habiteraient sur leur lieu de travail, avec un travail qui les passionne. Les transports seraient presque uniquement utilisés pour les vacances ou pour les urgences. Le silence serait valorisé, et l’on chuchoterait dans les transports.

     Des policiers contrôleraient toute entrée pour éviter tout danger venu de l'extérieur. De même, la police verrait, dans ses rangs, des civils introduits en nombre suffisant régulièrement, et qui seraient changés à période fixe - dans un turn-over interne aux forces de l'ordre - pour éviter toute corruption. Cela responsabiliserait tous les civils. Tous les habitants auraient un uniforme pour le travail, identique pour tous. La cigarette, les chewing-gums, les alcools forts, seraient proscrits voire simplement indisponibles.

      On couperait l'électricité et le chauffage de l'eau, une semaine par mois, pour que les citoyens soient créatifs pour satisfaire à leurs propres besoins. On bloquerait toute utilisation de monnaie, cette même semaine, pour la charité.

      Sur tous les lieux de travail, des créneaux horaires et emplacements et équipements seraient prévus pour une activité sportive quotidienne, adaptée à un maximum de personnes, pour qu'ils restent en bonne santé physique. Il y aurait d'immenses parcs, quitte à densifier des logements et imposer une limite au nombre de m² par individu.

     Tout nouveau citoyen se verrait attribuer une tâche en équipe avec les citoyens les plus récemment accueillis. L'activité culturelle ne mettrait jamais en jeu le moindre argent, elle serait totalement gratuite.

     Ceci est ma société idéale. 

Tag(s) : #regard sur l'autre MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :