Publié par Lindsay

Au camping l'été

Ô mes frères, vous savez cette maison que je pourrais décrire, sa noblesse diffuse, sa mémoire de poussière. [...] Ô mes frères, vous savez, elle meurt dans ses poussières.

Une enfance créole, Patrick Chamoiseau (pp.185-186)

         Je me souviens, chaque année pendant un mois d'été, j'avais l'habitude de partir dans le même camping avec ma famille. Le camping était tellement bien situé qu'il nous offrait la possibilité de réaliser une multitude d'activités, comme se baigner à la piscine et à la plage, pratiquer du kayak ou du bateau, faire des châteaux de sable, prendre des bains de soleil, se balader, aller au parc faire du vélo, faire du tennis… Les activités étaient tellement nombreuses qu'il me faudrait trois pages pour toutes les énumérer.

      Je me souviens aussi de ces longs trajets qui rendaient mon cousin malade dans la voiture. Arrivés sur place, le confort était rudimentaire car nous quittions le confort de notre maison pour celui d'une tente. Cependant le but recherché n’était pas la facilité, c'était d'être réunis avec ma famille. Les nuits étaient courtes et fraîches mais la lueur matinale du soleil faisait de la tente un four. Chaque matin, le bruit des fermetures éclair perturbait mon sommeil, dès qu'un membre de ma famille sortait pour aller prendre son petit déjeuner.  Pendant les tempêtes, le vent soufflait si fort qu'on avait l'impression que notre tente allait s'envoler. Malgré ces brefs moments de désordre, ces semaines passées resteront à jamais gravées dans ma mémoire.

      À l'heure d'aujourd'hui, nous n'y allons plus car nous avons tous grandi. Le seul fait d'y penser me rend nostalgique. Si seulement je pouvais revenir dans le passé pour revivre ces bons moments, ces fous rires, mais aussi ces disputes entre sœurs, je le ferais sans hésiter une seconde.

      Plus tard, j'aimerais le refaire, mais cette fois avec mes enfants, mes sœurs, mes neveux et mes nièces, pour souder la famille ; et pour faire connaître à mes enfants cet esprit de camping, comme moi je l'ai vécu. Cette transmission est très importante pour moi car le camping m'a beaucoup apporté.    

 

Tag(s) : #autobiographie MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :