Publié par Audrey

Toi, mon papa

Tes yeux. Immenses. Ton regard doux et patient où brûle ce feu qui te consume.

Lambeaux (1995), Charles Juliet

         Tes yeux bleus comme l'océan semblaient dissimuler beaucoup de choses, un vécu joyeux mais parfois sombre que tu n'as sûrement pas envie de révéler. À tes enfants tu n'as raconté que les bons moments de ta jeunesse, pour que la tristesse ne refasse pas surface. 

       Un passé à la fois lourd et joyeux, qui a fait de toi l'homme fort et souriant que tu es aujourd'hui.
      Ce grand sourire aux lèvres, que tu as conservé pendant tant d'années, est toujours présent sur ton visage.
       Tu te comportes parfois comme un enfant, ce qui a le don d'exaspérer maman mais de la rendre joyeuse aussi, et de faire rire tes enfants par tes bêtises.

       Mais tu ne peux cacher ta fatigue : après le travail plusieurs soupirs, même en montrant ce sourire.
       Tâche durant laquelle tu te fais beaucoup de cicatrices, même au bord de l'épuisement, tu continues de travailler, même si c'est un supplice.

       Très amical, tu t'es fait très une bonne réputation auprès des gens qui t'entourent, qui saluent ton courage et ta patience pour le travail que tu accomplis sans te plaindre.
Une fois le boulot fini, tu t'isoles dans cette pièce où tu as construit ton univers, univers composé d'instruments de musique, filmographie, photos de famille.

       Toutes ces choses que tu as regroupées dans cette chambre sont devenues des trésors, toute une collection d'albums, de DVD, que tu as conservés pendant tant d'années, dont quelques cassettes avec de vieilles musiques sympathiques que tu as partagées avec ta famille, durant ces longs trajets en voiture, où tu racontes blagues et autres anecdotes amusantes, pour faire passer le temps.

      Malgré toutes les mauvaises choses qui te sont arrivées, tu gardes cette calamité enfouie au fond de toi, ne laissant rien transparaître. Gardant la tête haute, tu continues d'avancer et n'as jamais pensé à tout abandonner. 

Tag(s) : #autobiographie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :