Publié par Mehdi Y.

Captif Covid-J 16.2 Au bout du couloir

          Bonjour Journal de bord. Nous sommes arrivés au 16ème jour de confinement, nous avons atteint les 52128 cas, dont 7578 nouveaux, 3523 morts et 499 nouveaux cas mortels. En France, la situation est catastrophique, davantage de jour en jour. Nous sommes dans l’ignorance du moment du retour à la normale. Le confinement n’est source d’aucune aucune joie. Personnellement, les secondes, les minutes, les heures, les jours, les semaines, sont insoutenables. Il n’y a rien à faire à part à se préparer à nos examens partiels de fin d’année. Pour m’occuper, je cuisine, je produis de la musique, j’étudie, je joue aux jeux vidéo, je fais du sport. La plupart de ces activités me lasse et un manque s’installe, le manque de me réveiller et de me rendre en cours.

        L’insomnie s’est installée très vite, mais ce n’est rien comparé à ce que subissent les détenus et les surveillants en prisons. L’État ignore leurs situations difficiles, du fait que ce sont des prisonniers sans doute, réduits au silence. Pourtant personne n’est parfait : on peut avoir fauté sans mériter d’être livré à la maladie. Les personnes âgées résidentes des Ephad, elles non plus ne sont pas épargnées par la pandémie. Beaucoup d’évènements se sont produits, la mort d’une jeune fille de 16 ans prénommé Julie. Avait-elle commis une erreur ? On ne saura jamais. Nous ne devons pas sous-estimer l’ennemi, personne n’est épargné sur le champ de bataille de l’épidémie.

         Un grand homme nous a quitté hier, hospitalisé depuis samedi à Dakar au Sénégal, sur sa terre natale, Pape Diouf nous a quitté à l’âge de 68 ans. Il fut le président du club de foot de l’Olympique de Marseille de 2005 à 2009. Un hommage lui a été rendu sur les réseaux sociaux, ainsi qu’à Marseille.

         Il y a heureusement toujours du positif. Un homme âgé de 99 ans, au Canada, a guéri du COVID-19. L’État va distribuer des bons alimentaires à 60 000 sans-abri.

      Néanmoins, les rumeurs ne cessent de circuler. Est-ce que Bilderberg serait commanditaire de cette mystérieuse maladie ? Certains chefs d’États (Brésil, USA…) ne prennent pas au sérieux cette pandémie et la qualifient de petite grippe. Petite grippe ? qui fait de sacrés dégâts ! Alors sommes-nous les acteurs involontaires d’un scénario digne d’un film apocalyptique ? Seuls les réalisateurs le savent. Mais y en a-t-il, seulement...?

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :