Publié par Gravidi

Colonie de l'Empire

       Le 7 octobre, la NASA dévoile une information mondiale qui plonge tous les êtres humains dans l'inquiétude totale. La NASA annonce que le 13 octobre un astéroïde frappera la planète Terre ou la planète Mars. Le lendemain, tout le monde parle du 13 octobre, généralement les gens essayent de passer les derniers instants sur terre en s’inventant une ou des activités quelconques (réunir toute sa famille ; parler aux plantes ; voyager ; se suicider, etc.). Le soir du 12 octobre, la NASA confirme son information sans préciser l’heure ni le lieu où débutera le chaos.

      Je me lève, on est le 13 octobre. Je suis carrément surpris d’être encore en vie (moi qui voulais une mort sans douleur), je ne peux même pas regarder à l’extérieur, je pense que le chaos a déjà frappé… Au final, rien ne s’est passé. Le 14 octobre, la Nasa annonce que la planète Mars a été touchée par cet astéroïde, tout le monde est soulagé par cette information. C’est une nuit étoilée et d’un coup il y a une chimie de l’atmosphère, je dirais… C’est comme si l’atmosphère était tendue, dans le ciel, il y a un étrange objet rose et bleu extrêmement lumineux filant vers le sol, puis plus rien, un silence total.  Mais on a la tête ailleurs, et les gens se remettent à fêter de différentes manières cette journée du 13 octobre.

      Le 15 octobre, 12h30, des créatures étranges font leur apparition, venant vers nous. C’est tellement réel et violent qu’on prend tous la fuite, tous terrorisés. 15h30, ils sont toujours présents et là, d’un coup, nous entendons : « Bonjour Terre, nous ici parce que Mars attaquée par des méchants. Nous, aucun lieu pour réfugier ». On ne peut pas communiquer avec eux, il nous faut leur machine pour leur répondre. Nous sortons tous vers eux, le plus courageux avance vers eux, prend la machine et la donne au plus âgé qui dit : « Comment pouvons-nous vous aider ? » Ils répondent : « Nous, restent ici, nous aident vous, dans tout, améliorer tout ça, ici, nous être... très utiles… »

      Ils se mettent tout de suite à nous aider dans toutes les tâches, ils construisent des voitures et des machines révolutionnaires, certains d’entre eux essayent même de communiquer de plus en plus avec nous pour mieux maitriser la langue et comprendre nos habitudes (la communication avec eux est presque drôle). Ils bossent toutes les nuits sans relâche, presque tout a changé, aucun espace pour jouer ou même prendre l’air, rien de tout cela n’existe plus. DE JOUR EN JOUR, CHAQUE JOUR UN PEU PLUS : LA TERRE NE NOUS APPARTIENT PLUS

      Encore, et encore, d’autres vaisseaux apparaissent, des gadgets pas très sympas, pleins d’autres créatures bizarres qui sont pour eux des animaux des compagnies. À chaque déplacement, il faut demander l’autorisation d’une machine contrôlée par l’un des leurs. Petit à petit, nos habitudes changent. C’est comme si on avait subi un lavage de cerveau, et si par malheur un tel ose désobéir, il disparait pendant trois jours et revient plus docile qu’auparavant. Et il n’ose sûrement pas dire ce qui s’est passé pendant ces trois jours !

Tag(s) : #regard sur l'autre MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :