Publié par Agathe

Captif Covid-J 27

       Samedi 11 avril, et encore un jour de confinement, c’est le 27ème.

     Je me réveille doucement en ce premier jour de vacances sous un soleil étincelant, au rendez-vous depuis plusieurs jours.  Je m’en réjouis car il va m’accompagner dans cette journée.

     Aujourd’hui est un jour mouvementé contrairement aux autres, je dois faire mes valises. Non pas pour partir en vacances, comme il était prévu, mais pour aller chez ma mère. D’habitude, préparer mes affaires en mobilisant une heure de ma journée n’est un pas un moment de plaisir. Mais aujourd’hui je me surprends à apprécier ce moment d’occupation fastidieuse. Une, deux, puis trois valises, me voilà prête. J’enfile mes chaussures, une sensation que j’avais oubliée depuis ces nombreux jours à rester confinée.  Me voilà en voiture depuis à peine trois minutes, qu’une patrouille de police nous fait signe de nous arrêter. Je ne pensais pas qu’un jour un simple déplacement en voiture me ferait me sentir coupable de quelque chose.

     Enfin arrivée chez ma mère, je m’accorde quelques heures pour prendre le soleil. Plongée dans mes pensées, je revois ces chiffres vus aux informations qui défilent dans ma tête, plus de 100 000 décès et 1 700 000 cas confirmés dans le monde. Comment un virus peut-il causer un tel drame ? C’est alors que je me mets à penser à l’annonce que va faire le président dans les jours prochains. Que va-il déclarer ? Allons-nous rester encore beaucoup de temps confinés ? J’interromps mes pensées pour aller me consacrer à ma séance de sport devenue quotidienne, accompagnée de mon frère. Jamais je n’aurais pensé que faire du gainage serait le meilleur moment de ma journée !

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :