Publié par Ambre

Captif Covid-J 29

         Nous sommes lundi, le premier jour des vacances. Mais peut-on réellement appeler ça des vacances ? Je me réveille vers 10h30. Comme à mon habitude, je descends pour prendre mon petit déjeuner. Une fois fini, ma mère me propose de faire les courses avec elle, j'accepte ! Ma première sortie depuis trois semaines. Je me prépare en vitesse pour y aller. On vérifie nos deux attestations, notre carte d'identité, puis on y va.

       Pour une fois, j'ai apprécié faire les courses ! J'ai toutefois été étonnée de voir qu'il y avait pas mal de monde dans le supermarché. Là-bas, je me méfie de tous, et je fais bien attention de ne toucher que mon caddie, malgré mes gants. Une fois rentrées à la maison, on décharge toutes les courses pour les ranger ensuite. Mais quelque chose m'a quand même interpellée, j'ai l’impression que le prix des courses a augmenté, pourtant nous n'avons rien pris de plus que d'habitude...

       Ensuite nous avons déjeuné, mon père avait fait des gaufres. Après avoir débarrassé la table, je décide d'aller faire du skate sur ma terrasse, mais il y a pas mal de vent, je ne suis pas resté en faire longtemps. J'ai décidé de regarder un film sur Netflix que mon père m'avait conseillé : « Sept vies ».

       En fin d'après-midi, ma mère a ressorti les albums photos, et durant environ 2h30, on s'est amusés à regarder toutes les photos. De notre naissance à maintenant. J'ai remarqué que j'avais reçu un pendentif à mon baptême. À ma demande, ma mère me l’a donné et je l'ai remis. C'est un parchemin avec mon prénom gravé devant, et au dos, ma date de naissance. Je l'aime beaucoup. En bref, on a bien ri en revoyant tout cela. La journée est passée assez rapidement.

       Vers 19h30, on commence à prendre l'apéro, en attendant le journal du 20h pour le discours du Président. Enfin, 20h arrive, et le discours commence, comme énormément de français nous sommes bien attentifs à tout ce qu'il dit.

       Le 11 mai, dans un mois, les cours reprendront, le jour de l'anniversaire de mon frère ! Mais cette date me paraît prématurée au vu des discours des médecins. Beaucoup de parents d'élèves ne sont pas favorables à cette reprise. Mes parents n’y sont pas favorables non plus, car il y a des asthmatiques dans ma famille. Ce qui ne me paraît pas logique, c'est que les enfants sont porteurs du virus, ils contaminent les autres sans le savoir, et pourtant, ce sont les écoles, les collèges et les lycées qui rouvrent en premier ! Il me paraît peu réalisable de pourvoir garder un mètre de distance dans une salle de classe où il y a une trentaine d'élèves, même dans les transports en commun, ou encore dans un self. Certes, c'est pour que les élèves en difficulté n’accusent pas trop de retard, mais comme on peut le voir en Chine, le nombre de décès risque de repartir à la hausse. C'est pour cela que, comme beaucoup de monde, je pense que cette date va être reculée.

       À 21h je décide d'aller préparer le dîner. À table, on discute du discours et de ce qu'on ferait si on venait à reprendre le 11 mai. Étant fatiguée, je décide de me coucher tôt. Une fois dans mon lit, comme très souvent, je fais le point sur ce qui se passe. Au vu de la situation, je pense qu'il nous faudra un bon moment avant de reprendre nos vies comme elles étaient avant tout ça.

       Malgré tout, je constate que je m'y suis faite à cette vie en confinement. C'est plutôt une bonne nouvelle, étant donné qu'il nous reste – minimum – encore un mois à vivre enfermés.

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :