Publié par Mehdi B.

Captif Covid-J 38 Découvertes

       Depuis plusieurs semaines maintenant, je me lève à huit heures et je vais prendre un petit déjeuner. Après avoir mangé, je prends une boisson chaude et j’écoute France Culture. Pendant toute la matinée, j’écoute la radio, et uniquement France Culture, ils font des émissions en partenariat avec l’éducation nationale pour faire réviser une partie du programme. Ce matin-là, deux émissions attirent mon attention. La première parle des Fleurs du mal, cela me permet de réviser les textes étudiés plus tôt dans l’année. La seconde émission évoque le philosophe pessimiste Arthur Schopenhauer. L’émission est très intéressante car elle me permet de faire quelques liens avec Baudelaire. Après une matinée de travail, le reste de la journée, je me détends, souvent en jouant ou en faisant une sieste.

       Aujourd’hui, j’ai joué à plusieurs titres différents qui ont fait passer vite la journée. Le soir venu, je regarde la télévision. Ce soir, j’ai regardé un film sur la seconde guerre mondiale. C’est un film français : il était très drôle. Après mon dîner, j’ai fait un peu de sport et je suis parti me coucher.

      Le point négatif de ce confinement est l'enfermement durant le beau temps : je n’ai jamais eu autant envie de sortir mais ce n’est pas possible, c’est une frustration. Je fais avec, mais grâce au confinement, j’ai pu découvrir plusieurs passions comme la réalisation de modèles réduits. C’est le point positif. En voici un autre : je n’ai jamais été autant en forme qu'en ce moment. La redécouverte d’un média radio, que je connaissais, mais que je n’avais pas pris le temps d’écouter, a été enrichissante. En cette situation spéciale, on peut dire historique, je me sens indifférent, sûrement pour le mieux, car je ne suis pas directement touché par le covid-19. Pour moi, ce confinement est semblable à de longues vacances sans sortir.  

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :