Publié par Maïwenn

Captif Covid-J 43 Impatience

         Nous sommes le lundi 27 avril 2020. Nous voilà arrivés au quarante-troisième jour du confinement. Il est 9 heures, et je me réveille avec les coups de marteau que mon père donne pendant les travaux de la maison. Cela annonce une mauvaise journée... Je ne supporte plus ces réveils systématiquement bruyants depuis le début du confinement.

        Je débute ma journée avec un petit déjeuner bien gras, contrairement à la dernière fois, avec pâte à tartiner Nutella et compagnie. Je monte dans ma chambre, accompagnée d'un verre de jus d'orange pour me donner bonne conscience. Et me voilà repartie pour encore trois semaines de travail à la maison. Pour ce lundi, une tonne de devoirs est à fournir, heureusement que j'avais déjà commencé pendant les vacances ! Je travaille pendant deux heures consécutives, c'était un peu dur comme reprise, je l'avoue.

       Midi, le repas est prêt ! Malheureusement, je n'ai pas faim. Je commence réellement à perdre le rythme, et je m'en rends encore plus compte en écrivant, et en comparant avec mon écrit de la dernière fois. Depuis maintenant cinq jours, je ne supporte plus ce confinement. Avant je me rendais à l'évidence, je n'avais rien à dire, mais ma spontanéité et mon impulsivité me font perdre patience. Mes journées, aussi ressemblantes les unes que les autres, ne me permettent pas de les différencier au fil des jours. À vrai dire, je m'ennuie tellement que la seule chose que j'attends impatiemment, c'est le discours du Premier Ministre qui est prévu pour demain.

       Vers 16 heures, je m'accorde une pause dans mes devoirs, et je me mets à regarder la télé, puis à ranger ma chambre. Je finis mes devoirs vers 18 heures, et j'enchaîne direct avec un appel d'une heure avec une de mes copines, pour prendre de ses nouvelles. Au dîner, ma mère a fait des pâtes à la carbonara,  c'était super bon. Puis après le repas, on fait 3-4 parties de jeux de cartes, là c'était le UNO (je suis trop forte), d'ailleurs j'ai encore gagné. Il est maintenant 22 heures, et juste avant d'aller dormir, je me mets comme chaque soir devant ma série. En espérant que demain soit plus divertissant qu'aujourd'hui...

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :