Publié par Sabrina

Le paysage algérien

Le paysage algérien

Je trouve les caprices de la mode, chez les Français, étonnants. lls ont oublié comment ils étaient habillés cet été ; ils ignorent encore plus comment ils le seront cet hiver...

Lettres persanes, Montesquieu,1721, pp.221-223

De Oran, Algérie

le 07/04/2020

 

Pour mon ami T.R.,

 

        Cela fait un peu moins d'un mois que je suis arrivé dans ce pays, et je peux te dire que je suis assez surpris. Je trouve le mode de vie de ces habitants vraiment surprenant. Ce qui m'a frappé tout de suite, c'est que lorsqu'on sort de la grande ville avec ses beaux bâtiments qui semblent récents, ces grandes tours et ces monuments, il n’y a que de petits villages avec des maisons en brique que les habitants construisent eux-mêmes. Il n'y même pas de route goudronnée, que des chemins de terre.

       Malgré cela, c’est un peuple très accueillant et, surtout, ce qui me subjugue, c'est que ces habitants sont extrêmement fiers, de leur histoire, de leur culture, de leur religion, de leur pays. C'est sans doute pour cela que je n'ai jamais entendu un habitant se plaindre de sa situation, ou de quoi que ce soit d'autre.

      Je t'avoue qu'il y a quand même quelque chose que je trouve singulier, c'est qu'ils ne semblent pas changer d'accoutrement, comme si la mode était fixée et ne bougeait pas. J'ai remarqué que chaque catégorie de personnes s'habille de la même manière, comme s'il y avait un code vestimentaire : les filles s'habillent avec de longues robes colorées appelées bedria ; les garçons mettent un short et un t-shirt, ou la même tenue que les hommes ; les femmes ont des burqas, et les hommes mettent des djellabas, ce sont des robes traditionnelles pour les hommes.

      Et en parlant de traditions, ils en ont de bien insolites. Tu savais que les femmes sont en situation d’infériorité par rapport à leur mari, j'ai appris qu'il y avait des inégalités en cas de divorce, des inégalités face à l’héritage, et plus encore. Les femmes de ce pays doivent rester chez elles à faire à manger, la vaisselle et toutes les tâches ménagères. Ici, les droits des femmes n'existent pas, c'est impressionnant. Ce que je trouve également extravagant, c'est qu'elles n'ont même pas le droit de se montrer, ni de parler, quand il y a des hommes, même dans leur propre maison !

      Je n'ai pas encore fini d'explorer ce pays et ses habitants, il me reste encore un peu de temps avant de repartir, et je compte bien en profiter pour en apprendre un peu plus. Je te promets que je t'écrirai bientôt pour te faire part de mes découvertes.

 

Amicalement,

Ton ami S.M.

Tag(s) : #regard sur l'autre MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :