Publié par Enora B.

Sonnet courtois / blason

 

 

Amoureux fasciné

Quand je vous vis assise sur ce petit banc,

Mon cœur devint subitement si indomptable

Que je m'approchai, vis votre visage blanc,

Devinai en vous une lueur agréable.

 

Assis à vos côtés, vos yeux émerveillés,

Vous souriez comme si cela était rêvé,

Vous êtes si douce et calme, si adorée,

Que mon infime cœur en devient aimanté.

 

Une âme avec un remarquable cœur ardent,

Des yeux aussi bleus et aussi incomparables,

De beaux cheveux clairs si soyeux et si brillants ;

 

Le timbre de votre voix que j’entends chanter,

Votre image que l’on ne me pourrait ôter,

Votre portrait en moi à jamais imprimé.

Tag(s) : #sonnet S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :