Publié par Lenny

Société parfaite

        Chacun a une vision différente de ce que serait la société parfaite. Pour moi, une société parfaite serait avant tout une société sans inégalité hommes-femmes. Chaque femme serait traitée de la même manière qu’un homme, que ce soit au niveau du salaire, des gestes ou des paroles. Il n'y aurait plus de viol, ni d'agressions verbales, physiques, sexuelles envers quiconque. Tous les individus seraient égaux. Également, il n'y aurait plus de racisme, d'homophobie, de discrimination ou de harcèlement, sous prétexte qu'une personne est « différente ». Les noirs, les femmes, les handicapés, les homosexuels, toutes les minorités auraient les mêmes droits et devoirs que n’importe qui, que ce soit dans le monde social ou professionnel.

       Les « codes sociaux » n'existeraient pas, il n'y aurait pas de personnes dites « normales », vu que chacun serait unique et égal en droits à tout autre. Chaque être humain a sa personnalité mais, aux yeux de la société, tous les êtres ne sont pas tous égaux. Les mentalités auraient évolué, que ce soit dans le domaine du religieux et de la sexualité, par exemple. Personne ne serait jugé pour sa façon de s'habiller, d'agir ou de penser. Chacun pourrait exprimer son point de vue sans avoir peur d'être humilié et, bien sûr, sans porter atteinte à autrui.

       La religion de chacun pourrait être assumée publiquement : les musulmanes pourraient porter le voile dans les lieux publics ; les chrétiens pourraient porter leur croix ; et les juifs leur kippa, parce que je pense que ce n'est pas une façon d'inciter quiconque à la conversion, mais plutôt une façon de cultiver sa foi. C’est une liberté dans le domaine religieux.

      Bien sûr, il y a plusieurs points de vue, mais je mets l'accent sur les mentalités qui n'évoluent pas beaucoup. J'en tire la conclusion qu'une société parfaite n'existe pas, puisque chaque individu la voit différemment, selon son propre point de vue.

Société parfaite
Société parfaite
Tag(s) : #regard sur l'autre MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :