Publié par Lindsay

Danse de Nuku Hiva

Danse de Nuku Hiva

        Nous sommes le 12 mars 17**, et aujourd'hui c'est un grand jour pour moi car je vais partir dans les îles Marquises du Pacifique sud avec mes trois coéquipiers, pour une mission d'exploration. Je trépigne d'impatience mais c'est avec le cœur lourd que je quitte ma femme et mes enfants.

      Après de longs mois de traversée, nous arrivons enfin à destination. Le premier jour nous partons dans la forêt de Nuku Hiva pour découvrir de plantes médicinales. Nous marchons des heures et des heures, puis l’on s'arrête pour monter notre campement. Je prends la décision d'aller à la recherche d'eau, seul, pour que le camp soit achevé avant la tombée de la nuit. Je passe par de petits chemins à travers les arbres, quand soudain je me retrouve en l'air coincé dans un filet, je suis tombé dans un piège, je me demande ce qu'il va m'arriver... Je panique énormément, je baisse la tête et je découvre des autochtones avec des sarbacanes et des lances. Ils me font redescendre, j'essaie de me débattre pour m'échapper mais je n'y parviens pas. Ensuite, ils me bandent les yeux et m'accrochent les bras et les jambes sur un rondin de bois pour me transporter. C’est à ce moment-là que je comprends que ma vie va prendre fin. Je suis sous le choc, et je veux revenir auprès de mes coéquipiers mais cela est impossible. 

      Sur le trajet, je repense à ma famille et à tous les merveilleux moments que j'ai passés. Au fur et à mesure du trajet, j'entends des percussions se rapprocher, nous y voilà, nous sommes arrivés dans leur camp. Ils m'enlèvent le bandeau et je vois une tribu d'autochtones les yeux rivés sur moi. Ils me détachent mais c’est un répit de courte durée car ils me traînent sur plusieurs mètres en direction du feu, où se trouve un poteau sur lequel ils s'apprêtent à m'attacher.

      L'impossible arrive, tous les regards se tournent à l'opposé de moi et la tribu se dirige vers un membre de la colonie, au sol. Je me dis que c'est le meilleur moment pour m'échapper, je me mets alors à courir mais je suis surpris par la silhouette d'un enfant au sol. Instinctivement, comme j'adore les enfants, je me dirige vers le petit garçon pour le secourir et là je sens les lances et les sarbacanes pointées sur moi. Je tente de leur faire comprendre que je peux le sauver avec mes connaissances en médecine. Mais je ressens toujours leur hostilité. Je m'aperçois que l'enfant était en train de s'étouffer, je le retourne pour lui tapoter sur le dos, et soudain il recrache l'objet et arrive enfin à respirer.  La tribu se remet à chanter et à danser en me portant en signe de remerciement. Je comprends très vite que mon destin va s’inverser car j'ai sauvé le fils du chef de la tribu. Tout de suite, ils m'enfilent leurs habits traditionnels avec pleins de plumes et de peaux d'animaux.

      Les autochtones sont très heureux et décident de m'initier à leur vie. Ils m'apprennent beaucoup de choses comme leur langue, leur culture, la chasse au gibier, le tir à l'arc, à sculpter le bois pour fabriquer des totems, à jouer de la musique, à danser... La première année fut très difficile pour moi car je crus qu'ils voulaient me tuer, mais au fur et à mesure du temps on peut maintenant dire que je suis un des leurs !

Tag(s) : #regard sur l'autre MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :