Publié par Mélya

La rencontre qui changea le monde

        En 1492, Christophe Colomb et son équipage se rendent aux îles caraïbes pour explorer les terres, mais elles sont habitées par des indiens, du moins le croit-on. Les espagnols en font la découverte et c’est une surprise pour tout le monde, que ce soit pour les espagnols ou les indiens.

      Lors de la rencontre, l’espagnol et l’indien se posent plusieurs questions, mais celle que chacun se pose d’abord, c’est : « Sont-ils humains ? nos égaux ? » Ils ne s’interrogent néanmoins pas de la même façon. L’indien, lui, trouve que l’homme blanc a l’air parfait, il a l’air grand et puissant comme un dieu. Il se demande si le blanc, si bien vêtu et élégant, est venu du ciel pour les rencontrer, comme un don ou un miracle. Quant à l’espagnol, il se demande si les hommes presque nus ne sont pas des êtres à soumettre, s’ils sont humains ou une sorte d’animaux a exploiter. L’indien est si sale et sauvage, il vit presque nu en pleine forêt, un humain ne pourrait pas survivre à ça. Les indiens ne peuvent être les égaux des espagnols.

       Christophe Colomb essaye d’entamer une discussion : « Bonjour, nous sommes des espagnols, nous venons découvrir ces terres, et vous, qui êtes-vous ? » Avec la différence de langage, c’est une impasse, les indiens n’y comprennent rien et ont même peur, ils vont se cacher derrière les arbres. 

       Christophe Colomb essaye de comprendre ce qui se passe, et leur montre qu’ils n’ont rien à craindre. Au fur et à mesure, les indiens prennent confiance, et ils emmènent les espagnols dans leur camp pour les accueillir. Une fois au camp indien, l’espagnol est surpris de l’endroit où vit l’indien. Il décide pourtant de passer plusieurs jours sur place pour se familiariser avec leur culture, leur façon de vivre et leurs croyances. Ils font de nombreuses découvertes, comme le fait que l’indien a bien des émotions et des sentiments, comme tout être humain, ou encore qu’ils se nourrissent également de viande. 

      Les indiens, eux, ne comprennent pas pourquoi les blancs acceptent de venir dans leur camp. Ils pensent que ce sont des dieux venus du ciel, c’est pour cela qu’ils sont aux petits soins avec eux, ils leur donnent les cabanes les plus confortables et leur offre beaucoup de nourriture. L’indien vénère le blanc et se met à genoux devant eux. Les espagnols ne le comprennent que trop bien.  

     Christophe Colomb et son équipage décident finalement d’emmener trois indiens à Valladolid, pour débattre avec les prêtres espagnols de leur nature humaine. Ils savent, par ailleurs, qu'ils tiennent là une découverte phénoménale, propre à assurer leur fortune.

Tag(s) : #regard sur l'autre MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :