Publié par Tom

Différents métiers

Différents métiers

      Le métier que l’on exerce est souvent, à tort, synonyme de notre classe sociale, par l’image qu’il dégage. Dans la vie d’un adulte, lorsque l’on rencontre une personne, une des premières choses que l’on demande c’est « qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Être directeur marketing d’une grande société cotée en bourse, ou éboueur, ne reflétera pas la même image à notre interlocuteur.

     Les éboueurs, les caissiers, les hommes et femmes d’entretien en milieu hospitalier, travaillent pour subvenir à nos besoins primaires. Pour ces différents métiers, il y a des contraintes : des odeurs désagréables pour certains, des maux de dos, des tendinites pour d’autres, ou encore l’obligation de se lever au milieu de la nuit.

      Ces métiers sont souvent jugés, ainsi que les personnes qui les pratiquent, par la société pour différentes raisons. Certains diront des éboueurs qu’ils sont sales, d’autres diront qu’être caissier est un job d’été, ou encore que pour « faire le ménage », il n’y a pas besoin de faire de grandes études ! Je m’aperçois également que ce sont ces « petits métiers » qui ont les salaires les moins élevés. Pourquoi d’ailleurs les appeler les « petits métiers » ? Par-dessus tout, nous aurons tendance à juger au premier abord une personne, ce qu’elle est vraiment, l’intérêt qu’elle suscite par le métier qu’elle exerce.

      Dans le contexte actuel de la crise sanitaire que nous vivons, on s’aperçoit tout d’un coup que ces métiers souvent dénigrés par la société sont indispensables à notre vie. Alors, y aura-t-il une prise de conscience générale ? Que doit se dire le directeur marketing de la grande société en ce moment ? Que son métier, très bien payé, ne sert finalement à rien ? Je veux dire que chaque métier a son importance, qu’ils sont tous essentiels, selon l’époque et le contexte dans lequel nous vivons.

Tag(s) : #regard sur l'autre MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :