Publié par Mathys

L'intolérance

Il s’informa si l’on ne tuait personne ; on lui dit que c’était l’aumônier de la compagnie danoise, un chapelain de Batavia, et un jésuite qui disputaient ; il les fit venir, leur fit servir du thé et des confitures, et leur demanda pourquoi ils se querellaient.

Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XIX-Relation d'une dispute de controverse à la Chine

       Sac à dos sur le dos, il marche le long des allées fleuries d’un paisible village. Il a traversé les déserts d'Afrique, les montagnes abruptes, des paysages pittoresques. Il vient de loin, lui, cet homme de couleur.

       Accroupis sur le mur en pierres, ils le regardent avancer vers l'épicerie tenue par la mère Françoise. Eux qui vivent dans ce village paisible depuis toujours, ils se sentent soudainement perturbés par cet étranger, sorti de nulle part.

       Jour 10 dans ce village pour l'étranger. Tout lui semble très bizarre, que ce soit l'atmosphère ou les habitants. Mais il se dit que ceci s'améliorera sûrement au fur et à mesure du temps. Les habitants de ce village ont l'air d'être très proches les uns des autres. Les nouveaux habitants qui arrivent dans ce village doivent mettre du temps à s’intégrer. Seulement, jour après jour, l'étranger se sent de plus en plus rejeté de la communauté. Il remarque comme une différence entre lui et les habitants, mais ne comprend pas pourquoi les habitants ont de la haine envers lui.

      Cela fait un an que l'étranger réside dans le village et tout ne fait qu'empirer. Dès qu'il met un pied dehors, l'étranger se sent comme observé. A chaque fois qu'il croise un villageois, il se fait dévisager, certains même changent de trottoir pour l’éviter. Il ne comprend pas pourquoi les habitants le rejettent. L'étranger se demande pourquoi on le méprise ainsi. A-t-il commis quelque chose de mal?

       Il décide d'aller poser cette question à son voisin, avec qui les relations cordiales se sont établies au fil du temps. Mais, à peine a-t-il le temps de franchir le portail de son voisin, que l'étranger se fait interpeller de manière agressive par les autres habitants. Ils lui reprochent sa différence, sa couleur de peau, sa culture inconnue. Et, malgré les nombreux reproches des habitants qui souhaitent son départ, il décide tout de même de rester.

Aujourd'hui il se sent libre, grâce au temps et à sa patience.

Tag(s) : #regard sur l'autre MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :