Publié par Donovan

Sonnet élégiaque

Lumière aimée

Lettre à ma bien-aimée

 

Les étoiles nous fixaient avec tendresse

Ce soir-là où vos paroles me chérissaient

Et nous deux, face à face, sous la lune on s’aimait

Vous étiez pour moi la magnifique Déesse

 

Vous aviez de si jolis yeux qui m’attiraient

Votre grande joie de vivre me ravissait

Et votre beauté, chaque instant, m’éblouissait

Votre noblesse, envers tout le monde, j’aimais

 

On pouvait voir la jolie, chaleureuse flamme

La flamme était vive comme vous, rouge pomme

Vous aviez réussi à raviver ma foi

 

Maintenant, quand je vous regarde, je suis triste

Votre corps sans vie m’attriste, âme absentéiste

Je ne vois que votre corps recouvert de blanc

 

Tag(s) : #sonnet S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :