Publié par Damien

Mémoires d'un homme seul

Notre nouveau logis, disposé à peu près comme l’ancien, meublé de façon identique[...] Mais il m’était pénible de ne jamais pouvoir m’isoler [...] Nous enviions, ardemment, ma sœur et moi, les petites filles qui ont une chambre à elles ; la nôtre n’était qu’un dortoir.

Mémoires d’une fille rangée, Simone de Beauvoir

         Je m’appelle Buchanan Barnes, mais tout le monde m’appelle Bucky. Je suis né le 14 mai 1999 à Dallas, dans la campagne. Je vis avec mes grands-parents Eileen et Scott, avec mon cousin Joey, dans un ranch. Mes grands-parents et moi-même vivions à Dallas même, mais quand ils n’ont plus eu assez d’argent pour garder la maison familiale, nous avons dû la vendre et avons déménagé dans ce ranch. Notre nouveau logis est aménagé avec à peu près exactement les même meubles de la maison où  je vivais petit. Mais mon petit cousin Joey nous a rejoints très vite, quand sa mère est morte d’un cancer, ma grand-mère Eileen a bien voulu qu’on l’accueille dans le ranch. Comme nous travaillions tous dans les champs, cela ne changeait pas grand-chose qu’il y ait une bouche de plus à nourrir.

       En été, la chaleur dans les champs comme dans le ranch était insoutenable et quand nous avions un peu de temps libre, nous allions dans le grenier où la chaleur du ranch était la plus basse, il n’y avait ni eau courante ni chauffage, nous avions un puits d’eau fraiche et un poêle à bois  pour nous réchauffer, et chauffer de l’eau chaude. Quand c’était l’hiver, le poêle à bois tournait à plein régime et le puits gelait. Nous savions que les hivers ici étaient rudes et nous préparions les réserves pour l’hiver. Nous étions contraints de dormir tous ensemble dans la cuisine près du poêle, on aurait pu dire que cette pièce ressemblait plus à un dortoir qu’à une cuisine. Ce fut un passage de ma vie compliqué, mais j’étais auprès des gens qui m’étaient le plus chers. 

Tag(s) : #autobiographie MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :