Publié par Geram

De nouvelles règles

Le Huron, tout étonné, le suit ; ils restent ensemble une demi-heure dans une petite antichambre. « Qu’est-ce donc que tout ceci ? dit l’Ingénu ; est-ce que tout le monde est invisible dans ce pays-ci ? Il est bien plus aisé de se battre en Basse-Bretagne contre des Anglais que de rencontrer à Versailles les gens à qui on a affaire. »

L'Ingénu, Voltaire - chapite IX

       En 2013, quand j’ai quitté mon pays natal pour venir vivre en France, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de différences entre les deux pays, mais une en particulier que je n’ai jamais aimée. 

      À la rentrée du collège, je me suis fait des amis auxquels je me suis beaucoup attaché, et j’avais une classe très sympathique. J’étais content car je pensais que ma scolarité allait très bien se passer. Puis, quelques temps après, j’ai appris que tous les ans, les classes changent, et je n’ai pas compris pourquoi. De là d’où je viens, on garde la même classe avec les mêmes élèves du début jusqu’à la fin. Je trouve ça plutôt intelligent car, au fil des années, des liens forts se créent, et même ceux qui ne s’aimaient pas au début finissent par s’apprécier avec le temps. Tandis qu’en France, on doit changer de classe chaque année.

     Cela a peut-être des avantages ,comme par exemple la sociabilité, ça nous aide à devenir plus sociable, et à faire de nouvelles rencontres. Mais il y a également des désavantages, chaque année on s’éloigne de la majorité des amis que l’on s’était fait l’année d’avant. Il y a également les élèves stressés ou timides qui doivent se forcer pour s’intégrer à nouveau. Après, bien sûr, on va à l’école avant tout pour apprendre, mais ça démotive d’étudier dans un environnement où l’on se sent pas très bien.

Tag(s) : #regard sur l'autre MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :